Etant enceinte, mon obsession était le doudou ! Mon "super bébé" se devait d'avoir un doudou génial, original, mignon, doux, un peu bizarre aussi !

J'ai passé des heures et des heures sur le net, à chercher la perle rare... celui qui, à mes yeux, serait assez bien pour mon tout petit. Et puis j'ai découvert "Lune et Lucifer", et j'ai craqué sur un doudou "Croc" gris et rose. Et lui en ai commandé quatre, dans d'autres tissus.

im3

Quatre adorables petits monstres, que je lui flanque sur la figure quand il est fatigué ! En annoncant à qui veut l'entendre : "de toute façon, ce sera celui-là et puis c'est TOUT...il n'aura PAS le choix !"

im5

Et puis... en prenant une photo craquante de lui et mon son doudou, je me suis posé la question : "suis je un monstre, de lui imposer mes choix?"

 Le lendemain, je lisais la chronique de Claire Castillon, dans le magazine "Parents" ... "Le kangourou qui rêvait d'être un doudou", que vous pouvez lire sur ce blog et qui décrit à la perfection ce dilemne.

 

Finissant avec ces deux magnifiques phrases : "L’autre jour, je me demandais pourquoi j’aimais ses choix. Parce qu’ils retirent chaque jour un peu plus d’étriqué à ma façon de penser."

Quoi de plus vrai et de plus évident, que de comprendre et d'apprendre à aimer les choix de ceux qu'on aime ?!

Toujours est-il, que non ... je n'ai pas encore réussi à lâcher l'affaire et je m'entête même à essayer des améliorations, pour qu'il l'aime plus ! Monsieur a découvert que bébé se calme immédiatement avec un lange sur les yeux... ok, on va accrocher un morceau de lange au doudou :)

 Bref, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis... et je me rendrai vite compte, que NON, je ne suis pas une imbécile ! 

Et puis ... il n'a pas l'air si malheureux ;)

im4