all

Un peu d'histoire ...

Dans le temps, les femmes nourrissaient leurs enfants au sein ... normal, animal, instinctif ... c'était comme ça.  

Et puis, de petites malines de hautes lignées, ne voulant pas voir leurs formes, se déformer, ont fait appel à des nourrices .

Plus tard, rois et reines ayant perdu la tête, nos presque contemporains, abandonnaient ces techniques et retournaient au sources, avec, peut être quelques améliorations qui simplifiaient la vie des femmes : le tire lait et le biberon.

Mais là... mai 68, le féminisme, l'émencipation, la liberté, qui relèvent le droit des femmes; pas tout à fait, mais presque, à l'égal des hommes ! La femme ne se veut plus seulement mère nourricière. Des enfants OUI, mais la vache à lait NON ! La révolution est lancée, le biberon est partout et le lait en poudre aussi. 

Le sein, deuxième cordon est coupé !

Pourtant ... "l'allaitement maternel n'est-il pas le meilleur aliment pour nos enfants ??" Commencent à se demander de nombreuses mamans ! Alors, comme dans toute histoire, moden courant, un retour en arrière se met en marche. L'apologie du lait maternel, le "sein" graal du nourrisson, la manne sauvant le monde. Le nouveau cheval de bataille est lancé ! De ci, de là, l'on voit naître des associations, comme la "Leche Ligue", autrement dit "La ligue du lait", qui ne jure que par l'allaitement maternel, jusqu'au 6 mois, 1 an, 3 ans, 6 ans, 20 ans ??? de l'enfant. Dans les maternités, on entend alors bredouiller des "l'allaitement ? Euh, NON oui pourquoi pas ?!"

Alors quoi ??

Qui a raison, qui a tort ??

J'ai tendance à penser que celle qui a raison... c'est Elle, là ! La maman de ce tout petit bout, qui le serre fort contre elle, en lui donnant le sein. Elle, qui le regarde tendrement poser ses toutes petites mains, sur son biberon de lait en poudre...

Oui, celle qui a raison, c'est la maman, qui choisi, avec conviction ou un peu à contre coeur, parce que c'est mieux pour lui, parce que c'est mieux pour elle.

Celle qui a raison, c'est cette maman, libre, heureuse, bien dans sa peau, qui profite de la maternité à 100%, avec son bébé, accroché à son sein, ou avec un biberon dasn la bouche.  

  • Alors NON, elle n'a pas à avoir honte, cette maman qui donne encore le sein à son petit de 2 ans !
  • Et Non, elle n'a pas à avoir honte, cette maman qui donne le biberon à son tout petit qui vient de naître !

Bien sur, j'ai fait mes propres choix, et chacune penchera pour l'un ou l'autre camp. Je vous invite juste, au moment où vous jugerez une maman de l'autre camp, à vous demander : "Si un jour j'ai une fille, et que ses choix ne sont pas les miens. je préfèrerai qu'elle suive quand même ma route, ou qu'elle soit une femme libre de ses choix, heureuse et bien dans sa peau ?"