arbre

Je n'ai connu que des coups de foudre "animalier" ... jamais "humain"... 

J'ai besoin d'apprendre, de connaître, de décrypter, de voir. J'ai besoin de savoir, mais aussi de m'habituer, d'ouvrir mon coeur, petit à petit, de pouvoir faire confiance, de pouvoir me livrer, pleine, entière, avec mes défauts ... 

Avec les animaux, le rapport est simple, évident... avec les "hommes", je dois ouvrir grand mon coeur, pour capter toutes ces petites choses qui vont me faire aimer, ou pas,  la personne.

Souvent, quand une femme demande à son homme "pourquoi m'aimes tu ?", l'homme répond "je t'aime, c'est tout!". Mais c'est insuffisant, la femme attend des compliments, des éloges, un apport narcissique qui la placerait au dessus des autres. La femme a besoin d'être rassurée, aimée, et de savoir ce qui plait chez elle. L'homme aime simplement, il aime tout, sans se poser de questions, sans s'encombrer des détails ...

Moi, ce sont les détails qui me font aimer. J'aime quand il rit parce que je boude, qu'il me passe son pull quand j'ai froid, qu'on pense les mêmes choses au même moment, qu'il essaye de m'expliquer des choses que je sais déjà, qu'il me dise "mouais ... j'te connais hein!", qu'il me connaisse par coeur justement, qu'il se moque quand je pleure devant un film, mais qu'il soit toujours là quand j'ai vraiment besoin de lui, j'aime ses grand discours sérieux et quand il est complètement à côté de la plaque, j'aime qu'il aime bien nos chats, mais ne l'avouera jamais ... je pourrais faire le tour du monde avec ce que j'aime chez lui... mais ce que j'aime le plus aujourd'hui, c'est sa façon de dire "il est trop chou", j'aime qu'il passe lui faire un petit bisou avant de venir se coucher, j'aime qu'il l'adore LUI !

Lui, ce tout petit bout d'homme que nous avons fait ensemble. Lui, qui est arrivé il y a huit mois, et que j'ai appris à aimer... à aimer à la folie ! Si certaines se sentent mère à la naissance de leur enfant, pour moi, pas de coup de foudre... juste une tendresse infini pour ce petit bout, qui était là, à côté de moi et que je ne connaissais pas ! Non, je ne le conaissais pas, j'ai appris, au fil des mois. j'ai appris dans ses sourires, quelques fois dans ses pleurs. Et j'ai découvert que ce sourire gonflait mon coeur, que ces petits pieds m'emplissaient de joie,  que ces joues faisaient un parfait petit coussin pour mes bisous...

Je ne l'ai pas aimé tout de suite, à la seconde, à la folie. Mais j'ai appris qu'il n'existerait plus un seul jour de tristesse dans ma vie, que malgrés la fatigue, les épreuves et la peine, la seule image de son sourire dans ma tête, mettrait une petite étincelle de bonheur dans mon coeur ! 

Il paraît que, "quand on aime trop, on aime pas assez"... mes deux hommes je ne les aime pas trop, je les aime chaque jour un peu plus, parce que chaque jour est un détails qui  fait grandir mon amour !